Colloque de clôture de l’ANR ORIMIL

Les 4 et 5 novembre dernier s’est tenu le colloque de clôture de l’ANR ORIMIL «Millet Cultivation in the Caucasus from the 6th to the 2nd mill BC: Origin and Development » (fig. 1) à Lyon au Musée des Confluences (http://www.museedesconfluences.fr/index.php).

Annonce Coll-Orimil pour blog

Figure 1: Affiche du colloque

 

Ce colloque était organisé par Catherine Bodet (Musée des Confluences), Alexia Decaix (Université Paris 1 Panthéon Sorbonne, UMR 7209 MNHN Paris), Estelle Herrscher (CNRS, UMR 7269), Lucie Martin (UMR 5204, Université de Genève), Erwan Messager (CNRS, UMR 5204), Modwene Poulmarc’h (UMR 7269), Christian Sermet (Musée des Confluences). Il a été financé par l’Agence Nationale de la Recherche (ANR-12-JSHS-0003), le programme ACCES (Ministère National de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche) et le LAMPEA (CNRS, UMR 7269) que nous tenons à remercier une nouvelle fois. Nous remercions aussi Madame Hélène Lafont-Couturier, Directrice du Musée des Confluences pour son accueil dans ses murs (fig. 2).

Figure 2 : Petit auditorium, Musée des Confluences (Photo Patrice Courtaud)

Figure 2 : Petit auditorium, Musée des Confluences (photo Patrice Courtaud)

Ce colloque avait pour objectif de faire le bilan du projet ANR ORIMIL. Il offrait également la possibilité de présenter les nouvelles données concernant l’enregistrement du millet dans différents contextes archéologiques du Sud Caucase du 6ème au 2ème millénaire a.v. J.-C., et de discuter de la façon dont ces données peuvent apporter un nouvel éclairage sur la question de sa culture.

Au total une quarantaine de personnes étaient présentes : près d’une quinzaine de nos collègues Caucasiens (Arméniens, Azerbaïdjanais et Géorgiens) impliqués dans la réalisation du projet ainsi que l’ensemble des membres français de l’ANR ORIMIL mais également des collègues français et étrangers concernés par les recherches archéologiques dans cette région du monde ou impliqués dans les recherches sur la question de la domestication et la diffusion du millet. (fig. 3).

ORIMIL Affiche 2 program to print

Figure 3 : Programme du colloque

Le colloque a débuté dès le mardi 3 en fin de journée par un pot d’accueil qui s’est tenu dans le hall de la bibliothèque de la Maison de l’Orient et de la Méditerranée (http://www.mom.fr/). Nous en profitons pour remercier sincèrement sa directrice Anne Schmitt. Ce petit pot a permis à l’ensemble des participants de se rencontrer et de commencer ces deux jours par un moment plus convivial propice à l’échange.

Les communications ont débuté le mercredi 4 novembre au matin. La matinée a commencé par un mot de bienvenue de Nicolas Dupont, Responsable des expositions et des collections du Musée des Confluences ; puis Catherine Bodet, Responsable de la programmation scientifique et culturelle, a rappelé les recherches débutées en 2005 autour de la sépulture de Koban ; puis David Lordkipanidze, Directeur Général du Musée National de Géorgie a présenté une communication sur l’intérêt et l’imbrication indispensable des Musées et de la recherche scientifique. Patrice Courtaud a ensuite retracé la redécouverte de la sépulture de Koban (exposée dans la salle « Eternités : visions de l’au-delà » du Musée). Enfin Estelle Herrscher a clôturé cette introduction en présentant la genèse puis les objectifs du projet ORIMIL.

Les deux journées de communications étaient articulées autour de 3 sessions principales :

·       La session 1The Millet: History and uses” était consacrée à la définition de cette plante, ses caractéristiques, sa première apparition, sa diffusion mais également son usage actuel au travers d’une recherche en ethnobotanique.

·       La session 2The Southern Caucasus, from the Neolithic to the Early Iron Age” était coupée en 3 thématiques: “Chronocultural and Environmental contexts”; “Archaeological investigations: some case studies”; “Economy and cultural practices”. L’ensemble de la Session 2 était dédiée à la présentation du contexte chrono-culturel dans lequel s’inscrit l’ANR ORIMIL.

·       La session 3  « Millets Markers » a, quant à elle, était dédiée à la présentation des premiers résultats obtenus dans le cadre de l’ANR.

La fin de ces deux journées a été clôturée par un cocktail donné sur une péniche (fig. 4) puis par un concert de polyphonie Géorgienne donné par le groupe Ensemble Suliko dans le grand auditorium du musée et ouvert au public (fig. 5). (http://www.museedesconfluences.fr/fr/evenements/polyphonies-de-g%C3%A9orgie).

Figure 4 : Participants au colloque (photo Modwene Poulmarc'h)

Figure 4 : Participants au colloque (photo Modwene Poulmarc’h)

 

Figure 5 : Groupe Ensemble Suliko (photo Modwene Poulmarc'h)

Figure 5 : Groupe Ensemble Suliko (photo Modwene Poulmarc’h)

Nous tenons à remercier l’ensemble de nos partenaires et des participants pour avoir fait de ces deux jours d’échange une réussite.

 

 

Pour citer ce billet: “Colloque de clôture de l’ANR ORIMIL”, par Modwene Poulmarc'h Estelle Herrscher. Publié sur AncientCaucasus le 27/11/2015. Lien : http://caucasus.hypotheses.org/299.

Vous aimerez aussi...