Poursuite de la fouille du site néolithique de Gadachrili Gora (Géorgie)

 

La culture néolithique dite de “Shulaveri-Shomu”, datée du VIe millénaire avant notre ère, est caractérisée par une architecture en terre crue, une culture matérielle d’affinités proche-orientales et une économie pleinement fondée sur l’agriculture. Suite à une première opération de sauvetage du site de Gadachrili Gora en 2006-2007, une nouvelle fouille a démarré en 2012 dans le cadre du LIA GATES. Dirigée par C. Hamon (UMR 8215) et M. Jalabadze (GNM), cette fouille a mis au jour deux niveaux principaux d’occupation (I et II) (voir article http://caucasus.hypotheses.org/179).

En 2013, une équipe composée de 4 archéologues, 3 doctorants, 4 étudiants et plusieurs spécialistes, a travaillé du 2 au 28/09/2013, avec le soutien du LIA GATES, de l’ANR « Kura in Motion » (B. Lyonnet & B. Helwing) et de l’ANR Orimil (E. Herrscher).

Deux nouveaux secteurs (2 et 3) ont été ouverts afin de préciser l’organisation de l’habitat dans l’horizon I. La fouille de cet horizon a permis de mettre au jour plusieurs bâtiments de dimensions variées et plusieurs types de structures de stockage. Dans le secteur 1 (fig. 1), la poursuite de la fouille de l’horizon II a mis au jour des zones de concentration de silos, particulièrement bien conservés et riches en vestiges botaniques.

Figure 1 : Secteur 1 en 2013 : fouille d’un bâtiment circulaire en terre crue (photo C. Hamon)

Figure 1 : Secteur 1 en 2013 : fouille d’un bâtiment circulaire en terre crue (photo C. Hamon)

 

Un travail géomorphologique et chrono-stratigraphique a été mené en 2013 par V. Ollivier (UMR 7269) et M. Fontugne (LSCE). Les structures ont été échantillonnées pour les analyses archéobotaniques conduites par N. Rusishvili. (GNM), E. Kvavadze (GNM), A. Decaix (UMR 7209) et E. Messager (UMR 7264). Les restes fauniques ont été prélevées pour étude (R. Berthon, UMR 7209) et analyses isotopiques (M. Mashkour, UMR 7209, et E. Herrscher, UMR 7269). Enfin l’étude du matériel lithique (T. Agapishvili, GNM et C. Hamon) et céramique (G. Broux, Univ. Paris 1) permet d’ores déjà d’aborder les relations interculturelles et l’économie du site (Hamon et al., 2015).

 

Bibliographie :

Hamon, C., Jalabadze, M., Agapishvili, T., Baudouin, E., Koridze, I., Messager, E. (in press). Gadachrili Gora: Architecture and organisation of a Neolithic settlement in the middle Kura Valley (6th millennium BC, Georgia). Quaternary Internationalhttp://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S1040618215001056

 

Pour citer ce billet: “Poursuite de la fouille du site néolithique de Gadachrili Gora (Géorgie)”, par Caroline Hamon. Publié sur AncientCaucasus le 29/04/2015. Lien : https://caucasus.hypotheses.org/198.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.